COVID-19 : état d’urgence renforcé et nouvelles mesures pour lutter contre l’épidémie en Ille-et-Vilaine

Le 14 octobre 2020, le Président de la République a annoncé le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire.

Le 22 octobre 2020, le Premier ministre a annoncé que 54 départements et une collectivité d’outre-mer sont concernés par des mesures de couvre-feu, dont le département d’Ille-et-Vilaine.

Le couvre-feu entre en application le samedi 24 octobre à 00h pour une durée de trois semaines.

Outre le respect en tout lieu et en toutes circonstances des comportements-barrière,

Prolongation des mesures déjà effectives

  • Interdiction de tout rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public, sauf dans les transports en commun, les établissements autorisés à recevoir du public, les manifestations revendicatives, les réunions professionnelles, les cérémonies funéraires et les visites guidées ;
  • obligation dans les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usage multiple (ERP de type L), dans les chapiteaux, tentes et structures (ERP de type CTS), dans les établissements sportifs (ERP de type X) et de plein air (ERP de type PA), autorisés à ouvrir, d’offrir aux personnes accueillies des places assises en laissant un siège vacant entre deux spectateurs ou deux groupes de moins de 6 personnes ;
  • obligation dans les restaurants (ERP de type N) d’offrir aux personnes accueillies des places assises, une même table ne pouvant réunir que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de 6 personnes, une distance minimale d’un mètre étant en outre garantie entre les chaises occupées par des tables différentes, sauf si une paroi assure leur séparation physique ;
  • interdiction dans les centres commerciaux (ERP de type M) et les musées (ERP de type Y) ainsi que dans les établissements sportifs (ERP de type X) et de plein air (ERP de type PA) n’offrant pas de place assise, autorisés à ouvrir, d’accueillir un nombre de personnes supérieur à celui permettant de réserver à chacune une surface de 4m2 ;
  • fermeture des salles de danse (ERP de type P) ;
  • interdiction de tout événement festif ou durant lequel le port du masque ne serait pas assuré de manière continue (restauration) dans les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usage multiple (ERP de type L) ainsi que dans les chapiteaux, tentes et structures (ERP de type CTS).

Nouvelles mesures

  • Obligation du port du masque pour tout piéton de plus de 11 ans dans l’ensemble du département, hormis pour les personnes en situation de handicap ainsi qu’aux pratiquants d’une activité physique ou sportive.
  • Interdiction de tout événement réunissant plus de 1 000 personnes
  • Fermeture au public toute la journée des établissements recevant du public
    • – type M : magasins de vente pour l’organisation d’activités physiques et sportives
    • – de type N : débits de boissons
    • – de type P : salles de jeux, casinos, bowlings, laser-game, escape-game, salles d’arcades…
    • – de type T : salles d’exposition

Ouverture pour certaines activités et certains publics des ERP de type X

Les établissements sportifs clos et couverts, salles de sport, patinoires, piscines couvertes, manèges équestres… ne peuvent accueillir de public sauf pour

  • les groupes scolaires et périscolaires et les activités sportives participant à la formation universitaire
  • toute activité à destination exclusive des mineurs
  • les sportifs professionnels et de haut niveau
  • les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu
  • les formations continues ou des entraînements obligatoires pour le maintien des compétences professionnelles
  • les épreuves de concours ou d’examens
  • les événements indispensables à la gestion d’une crise de sécurité civile ou publique et à la continuité de la vie de la Nation
  • les assemblées délibérantes des collectivités et leurs groupements et les réunions des personnes morales ayant un caractère obligatoire
  • l’accueil des populations vulnérables et la distribution de repas pour des publics en situation de précarité
  • l’organisation de dépistages sanitaires, collectes de produits sanguins et actions de vaccination.

Instauration d’un couvre-feu quotidien de 21 heures à 6 heures du matin.

Seuls sont autorisés, sur présentation d’une attestation dérogatoire, les déplacements :

  • entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation ;
  • pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé ;
  • pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants ;
  • des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
  • pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  • pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ;
  • liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ;
  • brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

Les transports resteront opérationnels pour répondre aux besoins des personnes détentrices de dérogation.

Le non-respect du couvre-feu entraînera :

  • première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • en cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
  • après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d’emprisonnement.

 

Interdiction d’accueillir du public de 21h à 6h dans les établissements recevant du public

  • de type L : salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usage multiple
  • de type CTS : chapiteaux, tentes et structures
  • de type N, EF et OA : restaurants
  • de type R : établissements d’enseignement artistique spécialisé ; établissements d’enseignement supérieur et de recherche
  • de type S : bibliothèques et médiathèques
  • de type Y : musées et, par extension, monuments
  • de type PA : établissements sportifs de plein air, dont stades et hippodromes, parcs à thème, parcs zoologiques
  • de type O : hôtels
  • de type M : magasins de vente, centres commerciaux
  • de type V : lieux de culte

sauf pour les activités suivantes :

  • entretien, réparation et contrôle techniques de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles
  • fourniture nécessaire aux exploitations agricoles
  • distributions alimentaires assurées par des associations caritatives
  • commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé
  • commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé
  • commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé
  • hôtels et hébergement similaire
  • location et location-bail de véhicules automobiles
  • location et location-bail de machines et équipements agricoles
  • location et location-bail de machines et équipements pour la construction
  • blanchisserie-teinturerie de gros
  • commerce de gros fournissant les biens et services nécessaires aux activités mentionnées ci-dessus
  • services publics de santé, de sécurité, de transports et de solidarité ouverts la nuit
  • cliniques vétérinaires et cliniques des écoles vétérinaires
  • laboratoires d’analyse
  • refuges et fourrières
  • services de transport
  • toutes activités dans les zones réservées des aéroports

Interdiction des fêtes foraines et des événements temporaires de type exposition, foire-exposition et salon.

Face à cette nouvelle vague épidémique, la préfète de la région Bretagne, préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry, appelle chacun à ne pas relâcher ses efforts, à respecter les comportements-barrière dans l’espace public comme dans le cadre privé. La responsabilité individuelle et collective et la solidarité sont aujourd’hui indispensables pour enrayer la pandémie.

Pour en savoir plus cliquer sur:

https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/Actualites/Coronavirus-COVID-19/COVID-19-etat-d-urgence-renforce-et-mesures-pour-lutter-contre-l-epidemie-en-Ille-et-Vilaine

Attestation de déplacement dérogatoire https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/content/download/50566/346431/file/16-10-2020-attestation-de-deplacement-derogatoire1.pdf

Attestation professionnelle https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/content/download/50571/346451/file/16-10-2020-justificatif-de-deplacement-professionnel.pdf

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 OCTOBRE 2020

Avant de commencer le conseil municipal, Mme Le Maire a souhaité revenir sur le décès de l’enseignant, Samuel Paty, sauvagement assassiné le vendredi 16 octobre près de son établissement scolaire.

Tout le conseil partage son indignation face à cet acte barbare et révoltant que rien ne peut justifier.

En s’attaquant à un professeur, c’est l’école laïque qui est visée, comme symbole de la République.

Elle souhaite rendre hommage à cet enseignant dont l’une des missions était de permettre aux élèves de s’éveiller à l’esprit critique et à la liberté de conscience pour qu’ils deviennent les citoyens libres et éclairés de demain.

Une minute de silence a ensuite été respectée.

Tous les élus tiennent à exprimer tout leur soutien et leurs pensées aux proches de Samuel Paty, ainsi qu’aux élèves et à toute la communauté éducative du collège de Confians Sainte Honorine.

Les drapeaux de la mairie seront également mis en berne.

 

Le règlement intérieur détaillant le fonctionnement du conseil municipal, nouvelle obligation depuis le 1er mars pour les communes de 1000 habitants a été adopté.

Un défibrillateur sera installé à l’extérieur de la salle intergénérationnelle. Il servira à cet équipement mais aussi à l’espace jeune, au stade et à l’environnement proche.

La porte de la bibliothèque (plus de 20 ans) sera également changée.

Une clôture du stade et de la salle est à l’étude ainsi que la rénovation de l’appartement communal situé au-dessus de la bibliothèque.

Vente d’un nouveau lot au lotissement des Primevères (N°15)  Mettre plan

Points communautaires :

Désignation des membres de la Commission locale d’évaluation des charges transférées, dont le rôle est notamment le calcul de l’attribution de compensation versée aux communes : Titulaire, Sylvie Duguépéroux, maire, et suppléant Daniel Pitel, adjoint.

A l’unanimité, le conseil municipal s’oppose au transfert automatique de la compétence Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) à l’EPCI au 1er janvier prochain. Les élus souhaitent conserver la main mise sur la manière de gérer l’urbanisme de Baguer Pican. Un nouveau PLU communal devra être mis à l’étude dès le début 2021. Il devra se conformer au SCOT, Schéma de cohérence territorial.

 

Le conseil prend acte de 3 rapports qui sont disponibles en mairie :

  • Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d’assainissement non collectif
  • Rapport d’activité de la communauté de communes du Pays de Dol et de la Baie du Mt St Michel
  • Rapport annuel 2019 du syndicat intercommunal des Eaux de Landal

Questions diverses : En raison des actes d’incivilité constants, le conteneur à vêtements au stade sera retiré. Pour rappel, le secours populaire, le secours catholique, l’association Recyl’EtVous situé dans l’ancien Netto, rue de la Ronceraie dans la zone des Rolandières, ainsi que la déchetterie peuvent recevoir les vêtements.

David Guilloux, adjoint à la culture, rappelle que le samedi 21 novembre aura lieu la diffusion du film documentaire « Green Boys ». Il sera suivi par un débat avec la réalisatrice.

Daniel Pitel, adjoint aux bâtiments, informe que le projet de la classe/préau est un projet d’un établissement recevant du public, le délai d’instruction est de 5 mois.

YAKALIRE prépare vos soirées d’hiver 

Ce vendredi 16 octobre, quelques bénévoles de la bibliothèque Yakalire ont effectué un échange de 150 ouvrages avec la Médiathèque Départementale de Bécherel.

De quoi renouveler les nombreux rayonnages où les lecteurs pourront venir trouver de nouveaux titres à lire. Et il y en aura pour tout les goûts : documentaires, romans, policiers, terroir, BD adultes, romans ados, albums et BD enfants, contes, …;etc.

Cet échange tombe à point nommé pour les longues soirées d’hiver mais aussi parce que l’école va de nouveau emprunter des livres pour les élèves. En effet, la bibliothèque et l’équipe enseignante ont trouvé une organisation afin de pouvoir donner l’accès aux livres aux élèves tout en respectant les consignes sanitaires : les enseignants viendront prendre des ouvrages qui seront ensuite distribués dans leurs classes respectives. Une mise en quarantaine sera effectuée avant retour. La santé de tous sera ainsi préservée !

Ces nouveaux livres viendront compléter ceux achetés via le réseau intercommunal LireEnB@ie et qui sont en préparation par les bénévoles et notre agent communal intervenant à la bibliothèque Marion Huet.

Cette activité occupe pleinement le temps des bénévoles qui recherchent d’ailleurs des renforts pour la préparation ou la tenue des permanences. N’hésitez pas à venir vous investir !

D’autant que le travail ne manque pas puisque approche le mois de novembre pendant lequel est organisé Le Mois Du Film Documentaire auquel participe la bibliothèque Yakalire via le réseau intercommunal LireEnB@ie pour la 3e année.

Le programme ainsi que toutes les dates et lieux de projection seront bientôt diffusés.

En attendant, si ce n’est déjà fait, venez vous inscrire, c’est gratuit, et découvrir tous les univers proposés par Yakalire, les mercredis et samedis de 10h30 à 12h00 (masque obligatoire à partir de 11 ans, gel hydroalcoolique à disposition)..

Contact : David GUILLOUX 06 27 83 22 12

Josiane Rinfray bénévole, David Guilloux référent et adjoint à la Culture

Lettre mensuelle d’information communautaire: ENTRE TERRE ET BAIE INFOS

 

ENTRE TERRE ET BAIE INFOS

Information de la communauté de commune, septembre 2020 sur le lien suivant:

https://www.ccdol-baiemsm.bzh/medias/2020/09/3-Lettre-Infos-Entre-Terre-et-Baie.pdf

Cours collectifs de sophrologie, salle des Associations à BAGUER-PICAN

Chaque mercredi de 11H à 12H15 assurés par l’Association En Couleurs et enseignés par la sophrologue Laurence BOUVIER. Sur inscription.

Arrêt des cars scolaires : rencontre avec le responsable du réseau régional BreizhGo.

Afin de voir les aménagements possibles qui pourraient être envisagés pour sécuriser certains arrêts de car, Sylvie DUGUEPEROUX, maire de Baguer Pican a souhaité faire un point avec le responsable de notre territoire du réseau régional BreizhGo.

Les transports scolaires relèvent de la Région. De manière générale, chaque arrêt de car est conditionné par des aspects de sécurité notamment l’absence de manœuvres dangereuses (demi-tour), les conditions de visibilité suffisante et bien sûr le temps de trajet.

Le 24 septembre dernier, des visites sur plusieurs sites ont donc eu lieu. Les arrêts concernés n’étant pas desservis par une voirie communale, il a été convenu que le contrôleur des transports échange avec les services compétents du Département sur certaines possibilités d’amélioration de points d’arrêts notamment par de la pré-signalisation ou encore de l’aménagement du lieu de dépose pour assurer une meilleure sécurité des scolaires.

 

Néanmoins, il faut rappeler quelques points importants de la réglementation en vigueur pour prévenir les accidents :

  • – Avec la baisse de luminosité, matin et soir, il est nécessaire que les enfants portent un équipement retro-réfléchissant pour être visible des automobilistes, ceci notamment entre le domicile et l’arrêt mais également pendant le temps d’attente.
  • – Pendant le cheminement entre le domicile et le point d’arrêt, à la montée et à la descente, les parents sont responsables de leurs enfants sur le trajet matin et soir entre le domicile et le point d’arrêt jusqu’au départ du véhicule le matin et à compter de l’arrivée du véhicule le soir.
  • – Les montées et descentes doivent s’effectuer sans bousculade. Avant de monter et descendre, les usagers doivent attendre calmement l’arrêt complet du véhicule.
  • – Après la descente, les élèves ne doivent pas s’engager sur la chaussée qu’après le départ du car. Ils doivent s’assurer qu’ils peuvent le faire en toute sécurité. Ils attendent que le car soit suffisamment éloigné pour que la vue soit complètement dégagée de chaque côté afin d’avoir une visibilité maximale avant de traverser la chaussée.

Ces préconisations sont essentielles pour tous les scolaires utilisateurs des transports scolaires

Exif_JPEG_420

Tempête Alex, quelques dégâts sur la commune.

Quelques dégâts sur notre commune lors du passage de la tempête Alex. Grosse coupure de courant au niveau du camping «Utopia», un arbre a arraché le câble du transformateur ce qui a nécessité la coupure de la route RD 576 toute la journée. La route de la Diolais barrée par un peuplier a été déblayée par les services communaux dans la matinée. Le kiosque au Plantiaux a subi la chute de branches d’un peuplier toujours fragile par grand vent. Hormis de nombreuses branches sur les routes et de légers dégâts, nous avons été relativement épargnés par cette tempête.
Un remerciement particulier à M. Patrick Tellier de la Hairière, pour son implication dans l’ouverture de la route de la Diolais dès les premières heures de la matinée comme tous ceux qui ont œuvré pour dégager une route, sécuriser un bâtiment ou aider un voisin sans oublier l’entreprise qui a réparé le réseau.

RD 576 coupée au niveau du camping

RD 576 réparation des câbles arrachés

Sylvain Bourout dégage le peuplier à la Diolais

Patrick Tellier aux premières heures sur la route de la Diolais

Chute de branches sur le kiosque

 

La nouvelle constitution du CCAS (Centre communal d’action sociale)

Le CCAS est représenté par la présidente Sylvie Duguépéroux, Maire de Baguer-Pican et constitué d’un conseil administration : 6 élus communaux, 6 personnes nommées par le Maire compétentes dans le domaine de l’action sociale.
Ses missions sont d’être à l’écoute et de répondre aux besoins de nos picannais.
Nous souhaitons faire évoluer notre CCAS en y intégrant d’autres actions en complément du traditionnel repas. Des pistes sont en cours de réflexion.
Pour l’année 2020, c’est avec regret que nous annulons le repas annuel prévu initialement le 17 octobre, ceci en raison du contexte sanitaire, mais nous espérons pouvoir l’organiser au printemps 2021.
Les membres du CCAS vont déposer dans les prochains jours des masques en tissu dans la boite aux lettres des personnes de plus de 70 ans qui ne se sont pas présentées à la 2ème distribution qui a eu lieu le 9 septembre dernier.

De gauche à droite : Michelle LAUNAY, Carinne BOULVAIS, Magali GARNIER, Jeannine LE BLAY, Sylvie DUGUEPEROUX, Laurence DOUABIN, Jean ROSSIGNOL, Valérie PITOIS, Eliane MASSON, Louise ONNEE. En médaillon : Marc BEBING, Suzanne BREGU-HAMON, Ursula TURPIN.

Le 25 rue de Paris : un nouveau quartier à l’étude.

Comme nous l’avions envisagé lors de l’élaboration du Contrat d’Objectif 2017-2037, dans le cadre de l’aménagement du 25 rue de Paris la municipalité mène une réflexion sur ce nouveau quartier (parcelles AB 33, 34, 35 36 et 38 ).

Après avoir pris conseil auprès de Mrs Roch de Crevoisier (architecte conseil) et Giraud Dominique (conseils projets) du Conseil Départemental d’Ille et Vilaine et de Mr Poussin de l’ Établissement Public Foncier de Bretagne (propriétaire des terrains pour la commune), il a été convenu qu’une étude de faisabilité (étude subventionnée) serait lancée en fin d’année, dans le but d’appréhender notamment la problématique des flux, des voiries, des parkings, de la mixité sociale, des habitations locatives et des parcelles constructibles en accession à la propriété. La possibilité d’y installer un local commercial est toujours d’actualité. A ce sujet, n’hésitez pas à contacter la mairie si vous avez un projet pour venir le présenter à la municipalité.

ELECTIONS AU Syndicat des Bassins Côtiers de la région de Dol-de-Bretagne

Suite aux dernières élections municipales, les membres du Syndicat des Bassins Côtiers de la région de Dol de Bretagne (SBCDol) se sont réunis le 17 septembre 2020 à la salle intergénérationnelle de Baguer-Pican pour installer leur nouveau comité syndical et élire leur président et vice-président.e.s.

3 intercommunalités adhèrent à ce syndicat mixte : • la Communauté de communes du Pays de Dol et de la Baie du Mont St-Michel • la Communauté de communes Bretagne Romantique • la Communauté d’agglomération du Pays de Saint-Malo – Saint-Malo Agglomération.

Le SBCDol a pour objet de promouvoir et de coordonner une gestion globale de l’eau et des milieux aquatiques sur les bassins versants côtiers de la région de Dol de Bretagne. A ce titre, depuis sa création en 2011, il porte juridiquement la Commission Locale de l’Eau (CLE) chargée mettre en oeuvre le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) des Bassins Côtiers de la région de Dol-de-Bretagne. Depuis 2019, le syndicat exerce la compétence « Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations » (GEMAPI) correspondant à la conduite d’actions de gestion, d’aménagement et d’entretien des cours d’eau et des milieux aquatiques. Les 3 intercommunalités membres du syndicat ont en effet fait le choix de transférer pour partie cette compétence au SBCDol afin d’assurer une gestion de l’eau et des milieux aquatiques cohérente et coordonnée à l’échelle des bassins versants.

Christophe FAMBON, un des délégués de la Communauté de communes du Pays de Dol et de la baie du Mont St-Michel et Maire de Roz-sur-Couesnon a été élu à la présidence du SBCDol à l’unanimité. Il s’agit de son troisième mandat à la tête du syndicat. Celui-ci a remercié chaleureusement les membres de l’assemblée pour la confiance témoignée.

Ont été élus aux 4 vice-présidences : – 1er Vice-président : Jean-Francis RICHEUX, délégué de Saint-Malo Agglomération – Maire de St Père Marc en Poulet, – 2ème Vice-président : Gaël LEPORT, délégué de la Communauté de communes du Pays de Dol et de la baie du Mont St-Michel – Conseiller municipal de St Marcan, – 3ème Vice-présidente : Christelle BROSSELLIER, déléguée de la Communauté de Communes de Bretagne Romantique – Maire de Mesnil Roc’h, – 4ème Vice-présidente : Laurence QUERRIEN, déléguée de Saint-Malo Agglomération – Conseillère municipale de Cancale.