Emplois saisonniers

Comme chaque année, pour remplacer les agents du service technique en congé, la commune recrute un personnel pour les 2 mois d’été.

Cette année, nous avons fait le choix de privilégier deux jeunes picanais, titulaires du permis de conduire, qui vont travailler un mois chacun. Tous les deux avaient bénéficié les années passées du dispositif argent de poche. Il s’agit de Charline Vogein et Baptiste Huet. Charline a également renforcé notre équipe de surveillance de cantine à l’école en juin dernier.

Baptiste Huet

Charline Vogein

Le vendredi 24 juillet : Assemblée de la JSP à la salle intergénérationnelle.

En présence de Sylvie Duguépéroux maire et d’Eliane Masson adjointe, les co-présidents de la JSP, Gaétan Douabin et Tugdual Pitel, ont retracé le bilan de la saison 2019/2020.

Les présidents ont tout d’abord remerciés les membres, bénévoles et sponsors ainsi que la municipalité (subvention identique pour 2020 et financement d’un but amovible) pour leur mobilisation et leur investissement sans oublier leur arbitre Hervé TREMORIN.

En 2019 le club a organisé le traditionnel tournoi et le buffet campagnard et en début 2020, avec la municipalité, un hommage a été rendu à Pascal avec l’inauguration du Stade Pascal Huet matérialisé par la pose d’une plaque. Ensuite l’activité du club a été stoppée par le covid19, fin précoce des championnats, pas de tournois, pas de repas.

Pour la prochaine saison 2020-2021 le club espère un retour à la normale même si un probable protocole sanitaire sera obligatoire. Pas augmentation du coût des licences de nos 151 licenciés dont 38 séniors.

Nos objectifs:

  • Recherche d’un arbitre supplémentaire et attitré au club, une obligation en raison du classement des équipes
  • Renouveler les joueurs des équipes séniors
  • Recrutement d’une personne en service civique
  • Création d’une équipe de joueurs amateurs “plaisir / loisir”, qui jouera sur le stade de St Broladre.
  • Organisation et application des contraintes sanitaires / Covid
  • Points de vigilance sur les pénalités car impact financier : frais des cartons jaunes, rouges…

Nous notons l’aide financière départementale de 10€ par joueur en raison du contexte sanitaire.

Le point sur les derniers conseils municipaux et le CCAS.

Tous les conseils municipaux se sont déroulés à la salle intergénérationnelle pour répondre à  la distanciation sociale.

Le conseil en mode distanciation sociale

Le 10 juillet 2020 : Élections des délégués (5 titulaires et de 3 suppléants) en vue des sénatoriales.

Une seule liste déposée et élue à l’unanimité, composée de Sylvie Duguépéroux, Michel Gourdin, Laurence Douabin, Claude Droval, Eliane Masson, Dany Le Mounier, Carinne Boulvais, Jérôme Cudelou.

Le 20 juillet 2020 : Vote du Budget primitif

Le budget primitif 2020 a été préparé en commission des finances composée de tous les élus. Il a été adopté à l’unanimité.

Contrairement aux années passées, le budget a été travaillé en connaissant plus de 6 mois de dépenses et recettes réelles sur 2020. Il restait à nous projeter sur le restant de l’année en ayant des incertitudes sur une potentielle reprise du Covid 19 et sur les prochains protocoles sanitaires à mettre en place à la rentrée. Bien sûr, ceux-ci ont des conséquences sur les recettes prévisionnelles de cantine, garderie, location de la salle et sur certaines dépenses de fonctionnement (masques, produits virucides…).

Nous avons également souhaité maîtriser nos dépenses de fonctionnement et ne pas modifier les taux d’imposition à savoir : pour la taxe foncière 13,59 % sur les propriétés bâties et 37,47 % sur les propriétés non bâties. Quant au taux de taxe d’habitation, il est gelé à hauteur de celui appliqué en 2019 pour les contribuables qui en restent redevables. Le produit attendu de la taxe d’habitation fera l’objet d’une mesure de compensation de l’État à la commune.

Le conseil municipal a également décidé de reprendre les mêmes subventions versées aux associations en 2019 pour le budget 2020.

Le budget de fonctionnement s’équilibre en dépenses et en recettes à la somme de 994 280 €.

L’excédent de fonctionnement de 259 752.62 € du compte administratif 2019 est affecté  pour 17 000 € en report de fonctionnement et pour 242 752.62 € en report d’investissement.

Le reste à réaliser en investissement au 31.12.2019 s’élève à 237 852 € et le solde d’exécution d’investissement à  322 351.20 €.

Les sommes réparties sur le budget d’investissement complètent certains programmes ouverts précédemment mais aussi sont affectées à de nouveaux projets présentés lors de notre campagne électorale qui seront financés sur plusieurs années. Les montants les plus importants sont prévus pour

  • la création d’une classe et d’un préau pour l’école (70 000 €),
  • la défense extérieure contre l’incendie,
  • l’aménagement du cimetière,
  • les trottoirs et la voirie du bourg et de la campagne (80 000 €),
  • le projet pour le terrain et bâtiment situé au 25 rue de Paris jouxtant l’école,
  • les travaux d’aménagement paysager aux Plantiaux,
  • l’acquisition de matériels techniques (voiture et camion),
  • l’atelier municipal, le terrain multi-sports…

Infographie: Projet Classe / Préau

  • Vote à l’unanimité du budget annexe du lotissement des primevères pour lequel il faut préciser que 6 lots sont vendus et plusieurs autres sont déjà réservés.
  • Vote à l’unanimité des tarifs du restaurant scolaire pour 2020-2021 = 3.09 € par enfant par repas dont la fabrication est entièrement faite sur place.
  • Tarifs de la garderie périscolaire : Le matin : 1.18 € et le soir 1.84 €

Vote du choix de l’entreprise pour la mission de contrôle technique et mission de coordination SPS pour l’aménagement d’une classe et construction d’un préau : Le conseil a retenu la proposition de Qualiconsult.

 

Réunion du CCAS du 11-07-2020 :

Mme Le Maire, présidente de droit, accompagnée de 12 membres, 6 choisis au sein du conseil municipal et 6 membres nommés ont voté le compte administratif 2019 et le budget 2020 à l’unanimité.

  • Membres élus : Valérie Pitois, Suzanne Brégu-Hamon, Eliane Masson, Laurence Douabin, Carinne Boulvais, Ursula Turpin
  • Membres nommés dont certains sont représentants d’associations familiales (Udaf), d’insertion et de lutte contre les exclusions, s’occupant des retraités et des personnes âgées, prenant en charge les personnes handicapées : Marc Bébing, Louise Onnée, Jean Rossignol, Jeannine Le Blay, Magali Garnier, Michelle Launay

Si le contexte sanitaire le permet, le traditionnel repas du CCAS est prévu le 17 octobre 2020 dans la salle intergénérationnelle.

La bibliothèque Yakalire en pause estivale.

Ce vendredi 24 juillet, les bénévoles de la bibliothèque Yakalire de Baguer-Pican se sont réunis une dernière fois avant les vacances.

En effet, comme tous les ans, la bibliothèque sera fermée au mois d’août : la dernière permanence aura lieu ce mercredi 29 juillet avant la réouverture le mercredi 2 septembre avec le même protocole sanitaire, à savoir l’accueil à partir de 10 ans avec masque obligatoire, gel hydro-alcoolique à disposition et mise en quatorzaine des retours.

Cette réunion fut l’occasion de réceptionner les derniers ouvrages achetés par le réseau intercommunal des bibliothèques Lire En B@ie .

C’est une centaine d’ouvrages neufs pour tous les publics et tous les univers, BD, mangas, romans, policiers, documentaires, qu’il faut encore préparer et équiper, un travail de fourmi qui se fera à l’occasion d’ateliers de préparation.

D’ailleurs, l’équipe est prête à accueillir dans la bonne humeur de nouveaux bénévoles qui souhaiteraient apporter leur contribution !

Un point sur l’état d’avancement, retardé par la crise sanitaire, de la mise en place du réseau intercommunal Lire En B@ie a également été fait sur l’informatisation des fonds documentaires, la gestion des abonnements et des prêts & retours ainsi que sur la création du nouveau portail http://www.lire-en-baie.bzh/ sur lequel les abonnés peuvent consulter le catalogue de fonds.

Des évolutions importantes pour nos bibliothèques et nos modes de fonctionnement qui nécessitent beaucoup de temps de mise en place afin de se former, de s’approprier les logiciels et équipements informatiques avant de pouvoir rendre un service de qualité auprès de nos abonnés.

Dès la rentrée, n’hésitez pas à venir nous rencontrer et, pourquoi pas, intégrer l’équipe ! La bibliothèque est ouverte les mercredis et samedis de 10h30 à 12h00 au 5 rue de l’église.

Pour tous renseignements : biblio.b.p@orange.fr ;

David Guilloux, adjoint à la Culture : 06 27 83 22 12

La ComCom installe de nouvelles colonnes à verre à Baguer Pican

Nouvelles colonnes à verre à Baguer Pican

La communauté de communes, dans un esprit de rationalisation des collectes, a décidé de changer le système de ramassage des verres. Les conteneurs à verre qui existaient jusque-là sur la commune vont être retirés.

Quatre colonnes à verres seront installées sur le parking du cimetière. Ces nouveaux contenants seront plus spacieux et plus ergonomiques.

 

Ce changement de matériel d’un volume plus important, permettra aux services de la communauté de communes d’intervenir moins souvent.

Avec ces équipements plus modernes, nous ne devrions plus avoir de containers débordants et des bouteilles abandonnées.

Exif_JPEG_420

Site internet de la Communauté de Communes: https://www.ccdol-baiemsm.bzh/guide-du-tri/

Gens du voyage sur le terrain des sports

Dans l’après-midi du mardi 07 juillet 2020, les premières caravanes de gens du voyage se sont installées sans autorisation sur le terrain annexe du stade municipal.

Très vite alertés, nous avons pris contact avec la Gendarmerie de Rennes afin d’avoir le soutien logistique et juridique des services de la Préfecture.

Madame Le Maire a d’ailleurs conversé longuement avec le Sous Préfet de St Malo qui lui a confirmé qu’une expulsion en cette période de Covid 19 aurait été très difficile à mettre en place. Certaines aires de stationnements prévues par St Malo Agglomération ayant été fermées et les rassemblements habituels de grandes ampleurs (plus de 200 caravanes) interdits afin de limiter la propagation du virus.

Rapidement, les gendarmes de Dol sont arrivés sur place ainsi que le coordonnateur référent auprès des services de l’Etat entre les collectivités et les Gens du Voyage.

Après discussion avec les différentes parties, nous avons dès le lendemain matin signée une convention précisant les conditions d’accueil : nombre de caravanes maximum autorisées, la durée (départ le 22 juillet au matin), les limites de stationnement (terrain annexe et parking du stade), les conditions financières pour la mise à disposition de l’électricité, de l’eau potable, des bennes pour les ordures ménagères.

Nous avons également rappelé les règles en terme de salubrité publique. Leurs caravanes disposant de toutes les commodités, leur responsable nous a demandé de fermer les toilettes du stade.

Bien entendu, un état des lieux sera effectué à leur départ.

Nous espérons que cet accueil inattendu se passera au mieux.

Nous étudions dès à présent les possibilités d’aménagement à mettre en place après leur départ pour que cette situation ne se reproduise pas.

 

La municipalité

MESSAGE DE LA MUNICIPALITÉ AUX PICANAIS

Nous voici arrivés en été. La première moitié de l’année est passée et n’a pas été de tout repos pour notre pays et nos concitoyens.

L’épidémie de COVID-19 a toujours des conséquences terribles au niveau mondial mais elle a aussi impacté la vie quotidienne de chacun.

Pendant et après le confinement, nos vies personnelles ont été bouleversées : La crainte de la maladie, parfois le deuil, le manque de lien social notamment avec nos proches, le suivi de l’école de nos enfants à la maison, l’occupation de ces derniers… Nos vies professionnelles l’ont été également. Certains se sont trouvés sans emploi, d’autres en chômage partiel avec des pertes de revenus, d’autres encore en télétravail avec une organisation compliquée. Le retour à la vie active a également été difficile par l’insuffisance de transport ou encore le manque d’école et d’accueil périscolaire en raison de protocoles sanitaires drastiques.

En tant qu’élus, nous avons dû faire face à des difficultés supplémentaires comme l’incertitude quant aux élections municipales, la mise en place de nouvelles méthodes d’accueil et de travail pour les personnels de la mairie, des services techniques, de l’école (classes, garderie, restaurant scolaire), mais également de la bibliothèque et des associations picanaises. Nous devions prendre des décisions sans en connaître tous les tenants et les aboutissants. Notre objectif premier était de préserver la santé de tous (personnes fragiles et isolées, agents, enfants, familles…) et bien sûr de faciliter au mieux le travail des personnels soignants.

Nous souhaitons donc remercier l’équipe de nos agents communaux pour leur sens du service public et leur engagement. En ayant répondu présent à nos sollicitations, ils ont offert un service de qualité aux picanais y compris pendant le confinement.

Toutes ces difficultés que nous avons vécues, nous ne souhaitons pas les revivre : Tout sauf ça ! Aussi, nous vous prions instamment d’avoir un comportement responsable pendant cet été. Le virus circule toujours, nous l’entendons aux informations chaque jour.

Nous avons de nouveau le droit de circuler, de voir nos proches, de faire des activités diverses, mais nous devons respecter certaines règles de bon sens afin d’éviter de contracter et faire circuler ce virus. Par conséquent, continuons à respecter les gestes barrières, évitons les accolades, embrassades, serrages de mains, portons un masque dès que nous ne pouvons pas garder une distance d’un mètre et dans tous les endroits clos (magasins). Lavons-vous les mains régulièrement, toussons dans notre coude. Ces gestes sont faciles à appliquer.

Le comportement de chacun d’entre nous décidera de notre avenir. Moins le virus circulera, moins nous aurons de contraintes dans nos activités : Les écoles, les centres de loisirs, les rassemblements dans les salles de fêtes, les activités de loisirs… pourront reprendre normalement.

S’il vous plaît, un peu de civisme. Ne soyons pas égoïstes et prenons conscience que notre attitude et nos actes ont des conséquences sur la vie d’autrui. En respectant les préconisations sanitaires et notamment la distanciation physique, nous limiterons la circulation du virus, nous protègerons nos proches de la maladie, et surtout nous éviterons un nouveau confinement !

Bel été à tous et portez-vous bien.

L’équipe municipale.

DISPOSITIF ARGENT DE POCHE

Depuis 4 ans, à Baguer-Pican, nous proposons le dispositif Argent de Poche avec succès. L’été dernier, 12 jeunes ont ainsi participé, juillet et août, à divers travaux sur la commune en étant encadrés soit par des élus, soit par des agents municipaux.

Le champ d’application de ce dispositif relevant de la politique de la Ville, il était jusqu’alors mis en application par dérogation en zone rurale.

En 2018, la Préfète de Bretagne avait décidé de maintenir à titre dérogatoire pour 2019 le dispositif sans restriction territoriale.

Depuis janvier 2020, nous sommes dans l’attente de consignes claires notamment sur l’assujettissement aux charges Urssaf des indemnités versées aux jeunes. Au-delà du coût supplémentaire, cet état de fait entraîne nécessairement l’établissement de fiches de salaire et virements, au lieu précédemment des 15 € d’argent de poche payés en espèces, montant de la contrepartie financière pour l’accomplissement des 3h de mission générale.

A ce jour, nous n’avons aucun document officiel d’exonération de charges. Chaque commune peut lancer le dispositif comme les années précédentes avec le risque financier d’un contrôle URSSAF dans les années à venir.

Selon l’association des maires ruraux d’I et V, Madame Jacqueline Gourault, Ministre de la cohésion des territoires en charge de ce dossier devrait dans quelques semaines ou dans les quelques mois à venir, donner une instruction ministérielle au sujet de l’exonération.

Le conditionnel employé n’est pas de nature à nous rassurer. De même, le délai de décision annoncé (très évasif et lointain) rend la planification des tâches à proposer et à encadrer impossible.

Par ailleurs, dans le contexte sanitaire actuel, chaque jeune du dispositif argent de poche se doit de recevoir comme nos agents communaux une formation aux gestes barrières et au port du masque. Les risques de transmission du Covid 19 ne doivent pas être minimisés lors de cette période estivale.

Après étude de ces contraintes, nous avons renoncé, à notre grand regret, à la mise en place cet été du dispositif Argent de Poche à Baguer-Pican. Nous espérons qu’à l’avenir il devienne pérenne, et bien sûr sans charges pour toutes les communes rurales, afin de permettre à nos jeunes picanais de s’investir dans des travaux de proximité au profit du bien commun.

 

DÉPÔT D’ORDURES SAUVAGE

Depuis quelques temps, une recrudescence d’actes d’incivilité a été constatée sur la commune. La déchetterie, qui est pourtant située à Baguer-Pican doit être encore trop loin pour certaines personnes qui laissent des ordures dans des lieux inappropriés. Celle-ci est ouverte à tous depuis plusieurs semaines. De plus, chaque habitation possède une poubelle avec ramassage en porte à porte ou un point de dépose des déchets à proximité.

L’affichage des règles ne les dissuadant pas, il me paraît important de rappeler que la Loi engagement et proximité permet maintenant au maire de mieux lutter contre les incivilités du quotidien en lui donnant le pouvoir de sanctionner ce type d’actes.

Selon l’article R. 632-1 du code pénal« Il est interdit de jeter ou d’abandonner ses déchets dans la rue. De même, il est interdit de déposer ses déchets sur la voie publique sans se conformer aux règles de collecte des déchets. Dans les 2 cas, ne pas respecter l’interdiction est puni d’une amende pénale. »

De ce fait, toute nouvelle constatation d’abandon d’ordures sera donc sanctionnée d’une amende administrative.

L’égoïsme et le manque de civisme de cette petite minorité posent un problème de salubrité publique. Elle n’a par ailleurs aucun respect pour le travail des agents et se soucie peu des conséquences environnementales de leurs actes.

Nous garderons notre commune propre et agréable à vivre si chacun respecte les règles et les applique au quotidien.