PLAN CANICULE

 INSCRIVEZ-VOUS AUPRÈS DU CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE (CCAS) DE BAGUER-PICAN.

Si vous êtes seul(e ) ou si vous connaissez une personne isolée lors des périodes de fortes chaleurs, pensez à vous inscrire sur le registre des personnes vulnérables auprès du service social de la Mairie.

Ce recensement permettra au CCAS (Centre Communal d’Action Social) d’assurer un suivi préventif des personnes les plus vulnérables en période de canicule.

Peuvent s’inscrire :

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans résidant à leur domicile.
  • Les personnes adultes handicapées.

La demande peut être formulée par la personne elle-même ou son/sa représentant(e ) légal(e ) ou encore par ses proches ou par un tiers.

Contact : Mairie 02 99 48 09 53 mèl : mairie.baguer.pican@orange.fr

ou Valérie Pitois Adjointe aux solidarités et lien social 07 86 01 46 43

Quels sont les risques liés à la canicule ?

L’exposition d’une personne à une température extérieure élevée, pendant une période prolongée, sans période de fraîcheur suffisante pour permettre à l’organisme de récupérer, est susceptible d’entraîner de graves complications.

  • La chaleur fatigue toujours,
  • Elle peut entraîner des accidents graves et même mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur,
  • Les périodes de fortes chaleurs sont propices aux pathologies liées à la chaleur, à l’aggravation de pathologies préexistantes ou à l’hyperthermie.

Les personnes fragiles et les personnes les plus exposées à la chaleur sont particulièrement en danger.

La chaleur est surtout pénible :

  • quand le corps ne s’est pas encore adapté (au début de la vague de chaleur),
  • quand elle est humide (la sueur ne s’évapore pas) et qu’il n’y a pas de vent (la vapeur d’eau reste comme « collée » à la peau),
  • quand la pollution atmosphérique vient ajouter ses effets à ceux de la chaleur.

Des gestes simples permettent d’éviter les accidents. Il faut se préparer AVANT les premiers signes de souffrance corporelle, même si ces signes paraissent insignifiants.

Quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes âgées de plus de 65 ans

Lorsque l’on est âgé, le corps transpire peu et il a donc du mal à se maintenir à 37°C. C’est pourquoi la température du corps peut alors augmenter : on risque le coup de chaleur (hyperthermie – température supérieure à 40°C avec altération de la conscience). Les personnes âgées sont aussi exposées à l’hyponatrémie (baisse du taux de sodium dans le sang) si elles s’hydratent trop.

Les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans.

En ce qui concerne l’enfant, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Mais, en conséquence, on perd de l’eau et on risque la déshydratation.
Les femmes enceintes sont particulièrement concernées par les gestes de prévention qui sont à suivre avec attention.

D’autres personnes sont également susceptibles d’être plus à risque en période de canicule

  • Les personnes confinées au lit ou au fauteuil.
  • Les personnes souffrant de troubles mentaux (démences), de troubles du comportement, de difficultés de compréhension et d’orientation ou de pertes d’autonomie pour les actes de la vie quotidienne.
  • Les personnes ayant une méconnaissance du danger.
  • Les personnes souffrant de maladies chroniques ou de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur.
  • Les personnes en situation de grande précarité.
  • Les personnes sous traitement médicamenteux au long cours ou prenant certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur. Les médicaments peuvent aggraver les effets de la chaleur.
    – Ces problèmes doivent être abordés avec votre médecin traitant et votre pharmacien avant l’été.
    – En cas de problèmes de santé ou de traitement médicamenteux régulier, demander à son médecin traitant quelles sont les précautions complémentaires à prendre avant l’été (adaptation de doses, arrêt du traitement ?).
  • Les sportifs
  • Les travailleurs en plein air

Agir pendant l’été

S’hydrater et maintenir le corps au frais

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif. Evitez sodas et autres boissons sucrées. Evitez les boisons à forte teneur en caféine (diurétiques) et ne buvez pas d’alcool.
  • Portez des habits amples, légers, clairs. Préférez le coton, qui laisse passer l’air et absorbe la transpiration.
  • Utilisez ventilateurs et brumisateurs. L’usage simultané est le plus efficace.
  • Prenez régulièrement des douches fraîches (mais pas froides).
  • Si l’habitation ne peut pas être rafraichie, prévoyez de passer plusieurs heures par jour, dans un endroit frais, proche de votre domicile et repéré à l’avance.
  • Pendant les heures les plus chaudes, reposez-vous, dans un lieu frais.

Alimentation

  • Buvez régulièrement de l’eau.
  • Ne buvez pas d’alcool.
  • Préférez les fruits et légumes crus et les plats froids.
  • Si une cuisson est nécessaire, optez pour celle qui peut être effectuée hors de toute surveillance afin de ne pas être en contact avec une source de chaleur (ex au four).
  • Mangez en quantité suffisante (ni trop, ni trop peu).

Limitez au maximum votre activité physique

  • Proscrivez tout effort (sport, jardinage, bricolage),
  • Reportez ce qui est urgent aux heures fraiches,
  • Si vous devez faire une activité, mouillez votre T‑shirt et votre casquette avant de les enfiler, laissez-les sécher sur la peau et renouveler le procédé.

 Garder des relations sociales régulières

  • Appelez les membres de votre famille au téléphone.
  • Si nécessaire, demandez de l’aide à vos voisins.

Proposer son aide aux plus fragiles : soyons solidaires face à une menace collective

Et au quotidien, des habitudes à adopter pour que tout se passe bien :

  • Appelez vos voisins et vos amis : ne restez pas isolé.
  • Pensez à aider vos proches, surtout ceux qui risquent de ne pas demander de l’aide à temps. Organisez-vous avec les membres de votre famille, vos voisins pour rester en contact tous les jours avec les personnes âgées, isolées ou fragiles. Ce geste d’aide mutuelle peut s’avérer décisif.
  • Protégez votre habitation contre la chaleur. Si votre habitation ne peut pas être rafraîchie, passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais repéré à l’avance et facilement accessible.
  • Eviter les efforts aux heures les plus chaudes.
  • Agissez rapidement en cas de signes qui doivent alerter (chez soi et chez les autres).