Les élèves de l’école Les Trois Prunus plantent des haies à l’espace paysager des Plantiaux.

Ce jeudi 14 mars 2024, les élus de la commune de Baguer Pican avaient invité les élèves des sept classes de l’école Les Trois Prunus à planter arbres et arbustes au sein de l’espace des Plantiaux afin de compléter des haies existantes et en créer d’autres. Toute la journée, les classes se sont succédées, accompagnées de leurs enseignants et des agents communaux d’encadrement, Karine, Ségolène et Marion.

Cette action est la dernière étape du réaménagement de ce site qui a commencé en décembre 2021 par l’aménagement paysager et s’est poursuivi par la construction du Près Eau.

Cette plantation a été soutenue par la Communauté de Communes du Pays de Dol et de la Baie du Mont Saint-Michel qui a fourni les plants et l’accompagnement technique des agents du Service Environnement spécialistes du bocage.

 

Ainsi, Timothée Nolot et Emilien Woisard, techniciens bocage de la communauté de communes, ont expliqué aux élèves l’intérêt de ces plantations : protection contre le vent, contre la sécheresse, contre l’érosion des sols et les inondations, amélioration de la biodiversité (refuges pour les oiseaux et insectes) et de l’infiltration de l’eau pour recharger les nappes, nourriture par les fleurs et les graines. Une maquette miniature a permis d’étayer concrètement ces explications.

Les élèves ont également appris à planter ces arbres en mettant « la main à la pelle » aidés par les élus présents, Claude Droval, Nicolas Eono, Dany Le Mounier conseillers municipaux, David Guilloux adjoint à l’environnement et Mme le maire Sylvie Duguépéroux. Les agents communaux Sylvain Bourout, Stéphane Thuaux et Emmanuel Tellier étaient également présents et avaient préparés des grillages de protection en recyclant des poches à huîtres ainsi que des copeaux de bois à étaler au pied des plants. Michel Gourdin, 1er adjoint, avait quant à lui préparé les tuteurs pour toutes ces plantations.

Ces haies pourront faire l’objet de coupes d’entretien après quelques années afin qu’elles s’étoffent par le redémarrage des cépées et des pieds. Le bois ainsi récupéré sera réduit en copeaux et utiliser en paillage sur les parterres du parc paysager. Ce paillage permet de conserver l’humidité du sol en évitant son assèchement par le soleil et le vent ; il limite également le développement de plantes indésirables. Bref, une autoconsommation locale !

Et nuls doutes que les enfants reviendront régulièrement avec leurs familles voir grandir et fleurir les arbres qu’ils auront plantés dans les mois et les années qui viennent !